Deux sœurs récemment diplômées

Sans praticien depuis cinq ans, une commune de Picardie maritime retrouve deux médecins

La Picardie reste le premier désert médical de France. La petite commune rurale de Vron en était le parfait exemple. L’arrivée de deux médecins est un cadeau de Noël avant l’heure.

Elles sont deux sœurs jumelles, Chloé et Charlotte, à s’être installées délibérément à Vron, 870 habitants. Les généralistes ont ouvert leur cabinet en décembre avec des aides de la municipalité. Pour les habitants, c’est une vraie bouffée d’oxygène. Le médecin parti à la retraite il y a cinq ans n’avait jamais été remplacé.

Les habitants n’avaient d’autres choix que de se rendre dans les communes voisines. A peine ouvert, les consultations s’enchaînent déjà, avec 10 à 15 patients par jour. A la campagne, le métier est différent : « c’est connaître la famille, son patient et c’est pouvoir l’approcher dans sa globalité », analyse Charlotte Maillet.

« Ici, on a tant pleuré pour avoir un médecin, je pense qu’elles vont avoir pas mal de clients ici à Vron », confie une habitante. Ces jeunes diplômés bénéficient en plus d’un effort de la ville, qui a offert les travaux du cabinet et les dispense de loyer pendant trois ans. L’arrivée des sœurs médecins fait même des émules. La mairie envisage maintenant d’accueillir un kinésithérapeute. Un pôle médical pourrait aussi voir le jour.

Voir la vidéo.

Entendre l’interview de France Bleu Picardie.

© France 3 Picardie : Deux sœurs récemment diplômées

Les baies de Somme et d’Authie entrent dans le Parc naturel marin

Le Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale, premier parc de la facade maritime Manche-Mer du Nord, a vu le jour le 11 décembre 2012, par décret du ministre de l’écologie.

C’est le 5ème parc naturel marin de France, les 4 premiers étant ceux de la mer d’Iroise, de Mayotte, du Golfe du Lion, et des Glorieuses (océan indien).

Situé au large de la Seine maritime, de la Somme et du Pas-de-Calais, il s’étend au large jusqu’au dispositif de séparation du trafic maritime, concerne 118 km de côtes et couvre une surface de 2 300 km².

Ce secteur constitue un véritable carrefour biologique. Plus de 200 espèces animales et végétales y sont présentes:

- 16 espèces de mammifères marins (phoque veau marin, marsouin…)
- 69 espèces d’oiseaux marins (avocette, l’huitrier pie, gravelot …)
- 90 espèces de poissons (cabillaud, hareng, sole, anguille …)
- 37 espèces de végétaux (laminaires, fucus …)

Cet espace marin à haute valeur environnementale et aux enjeux de multiples usages (pêche, trafic maritime, activités de loisirs …) devient ainsi un lieu privilégié pour concilier la protection du milieu marin et le développement des activités marines.

Carte Estuaires Picards

Carte du périmètre du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale

Agence des Aires Marine